15 rue Solférino, 59800 Lille, France
 
06 71 03 55 02

Choisir sa contraception : Guide des pilules progestatives et œstroprogestatives


Cet article offre un aperçu détaillé des pilules œstroprogestatives, une méthode contraceptive combinée. Il aborde leur mécanisme d'action synergique, les avantages et considérations spécifiques, et met en lumière les situations où elles sont particulièrement bénéfiques, offrant une perspective complète sur cette option contraceptive populaire et efficace.

pilules contraceptives oestroprogestatives

Introduction

Les pilules œstroprogestatives marquent une étape clé dans l'histoire de la contraception. Ce guide approfondi explore leur composition unique, leur fonctionnement et leurs avantages, fournissant des informations essentielles pour ceux qui envisagent cette méthode contraceptive combinée. Adapté pour ceux qui souhaitent une compréhension exhaustive des pilules œstroprogestatives et de leur rôle dans la santé reproductive moderne.

Les œstroprogestatifs : tout comprendre sur les effets secondaires et les contre-indications

La contraception œstroprogestative

Contraceptif reconnu par l'OMS

Tous les contraceptifs estroprogestatifs sont reconnus pour leur efficacité par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Lorsqu'ils sont utilisés correctement et régulièrement, le taux de grossesses non désirées est inférieur à 1 pour 100 femmes au cours de la première année d'utilisation.

Pillules contraceptives

Pour les femmes qui n'alleintent pas

Pour les femmes qui n'allaitent pas, l'utilisation des contraceptifs estroprogestatifs est recommandée à partir de 42 jours après l'accouchement, à condition qu'il n'y ait pas de contre-indications telles que des risques thromboemboliques, des problèmes hépatiques ou des antécédents de cancer. Il est important de prendre en compte les facteurs de risque de thrombose. Selon l'OMS, ce délai peut être réduit à 21 jours en l'absence de facteurs de risque thromboembolique et d'autres contre-indications. Les autres formes de contraceptifs estroprogestatifs, comme les anneaux et les patchs, sont recommandés uniquement en cas d'intolérance aux pilules de première ou deuxième génération ou lorsque d'autres méthodes contraceptives ne sont pas adaptées.

Les pilules estroprogestatives

Pour y voir plus clair au milieu des acronymes, Les COEP, ou Contraceptifs Oraux EstroProgestatifs, sont une forme de contraception hormonale combinant un œstrogène et un progestatif. Ils sont classés en différentes générations - C1G, C2G, C3G - en fonction de l'évolution de leur composition hormonale et de leur profil de sécurité. Ces pilules, également connues sous le nom de COC (Contraceptifs Oraux Combinés).

Ce tableau classe les COEP en trois générations (C1G, C2G, C3G) et une quatrième, basés sur leur composition en estrogène et progestatif. Chaque génération utilise l'éthinyl-estradiol (EE) à différentes doses, combiné à divers progestatifs. Les pilules listées représentent les différentes marques disponibles pour chaque combinaison. Cette classification illustre la diversité des options disponibles en matière de contraception hormonale, offrant aux utilisatrices un large éventail de choix adaptés à leurs besoins spécifiques.

Présentation classes Pilules Œstroprogestatives

Les COEP sont parmi les moyens les plus efficaces pour la prévention des grossesses non désirées, avec un indice de Pearl inférieur à 1. L'indice de Pearl est une mesure utilisée pour évaluer l'efficacité des méthodes contraceptives, calculée en fonction du nombre de grossesses survenues pour 100 femmes utilisant la méthode pendant un an. Un indice inférieur à 1 signifie un taux de grossesse très faible, indiquant une haute efficacité contraceptive.

 

L'efficacité des contraceptifs oraux estroprogestatifs (COEP) repose sur trois actions principales :

  • Premièrement, ils inhibent l'ovulation en agissant sur l'axe hypothalamo-hypophysaire.
  • Deuxièmement, ils modifient la glaire cervicale, la rendant imperméable et empêchant ainsi la migration des spermatozoïdes.
  • Troisièmement, ils altèrent l'endomètre, le rendant inadapté à la nidation de l'œuf fécondé. Ces trois mécanismes combinés assurent une protection efficace contre la grossesse.

Pour une utilisation optimale des contraceptifs oraux estroprogestatifs

Pour une utilisation optimale des contraceptifs oraux estroprogestatifs, il est conseillé de procéder à un bilan biologique complet avant de commencer la contraception. Ce bilan devrait inclure la mesure du cholestérol total, des triglycérides et de la glycémie à jeun. Il est également recommandé de refaire ces examens entre trois et six mois après le début de la contraception. Si les résultats de ces examens sont normaux et qu'il n'y a pas de nouveaux antécédents cliniques ou familiaux, ce bilan devrait être renouvelé tous les cinq ans. Toutefois, pour les personnes ayant des antécédents familiaux d'hyperlipidémie, il est préférable de refaire le bilan plus fréquemment, entre trois et six mois après le début de la contraception. Il est également crucial de respecter rigoureusement la prise quotidienne des contraceptifs pour assurer leur efficacité.

Pillules contraceptives oestroprogestatives

Générations et remboursement

Toutes les pilules de première (C1G) et deuxième génération (C2G) sont remboursées. Cependant, seulement quelques pilules de troisième génération (C3G) bénéficient d'un remboursement. Les autres COEP de cette classe ne sont pas remboursables. On touche ici à un sujet sensible. Si l’on peut imputer la défiance croissante des femmes envers « la pilule » à un défaut d'informations lors de la prescription, les effets secondaires des C3G y sont pour beaucoup aussi.

Les contre-indications des Contraceptifs Oraux Combinés (COC)

Troubles thromboemboliques et vasculaires :

  • Thrombose veineuse ou artérielle (antécédents ou présence).
  • Facteurs de risque sévères de thrombose (valvulopathie, troubles du rythme cardiaque, diabète avec complications vasculaires).
  • Prédisposition héréditaire ou acquise aux thromboses (résistance à la protéine C activée, déficit en antithrombine III, etc.).

Cancers et Tumeurs :

On retrouve parmi les critères les tumeurs malignes hormonodépendantes (sein, organes génitaux) ainsi que les tumeurs hépatiques (bénignes ou malignes).

Post-partum :

Risque thromboembolique élevé dans les six premières semaines après l'accouchement. Il convient de prendre rendez-vous avec un professionnel afin de gérer la reprise de la vie sexuelle ou encore la compatibilité de certaines pilules contraceptives avec l'allaitement

Autres conditions médicales :

  • Pathologies oculaires d'origine vasculaire.
  • Troubles sensoriels aigus (vision, audition).
  • Migraines avec aura, troubles moteurs, crises d'épilepsie répétées.
  • Opérations chirurgicales majeures, périodes d'immobilisation.
  • Troubles du métabolisme lipidique, affections hépatiques sévères.
  • Pancréatite avec hypertriglycéridémie sévère.
  • Saignements vaginaux inexpliqués, hyperplasie endométriale.
  • Insuffisance rénale sévère, connectivites, porphyrie.
  • Dépression sévère, otospongiose liée à des grossesses antérieures.
  • Hypersensibilité aux composants du COC.

Interactions médicamenteuses :

  • le bosentan
  • la névirapine
  • le lopinavir
  • le ritonavir
  • le nelfinavir
  • le millepertuis

Les effets secondaires

Comparaison des Générations :

Aucun avantage supplémentaire des C3G sur les C1G/C2G n'a été démontré pour des effets indésirables courants (acné, prise de poids, nausées, etc.). La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de privilégier les C1G/C2G en raison de leur moindre risque thromboembolique.

effets secondaires pillules contraceptives

Risque thromboembolique

Les COEP de 3e génération (C3G) présentent un surrisque d'accidents thromboemboliques veineux par rapport aux 1re et 2e générations (C1G/C2G). Ce risque est plus élevé dans les 12 premiers mois d'utilisation et persiste pour les C3G contenant du gestodène ou du désogestrel.

Effets Positifs et Négatifs :

  • Les COEP peuvent provoquer des métrorragies, nécessitant parfois un ajustement de la contraception.
  • Ils sont efficaces pour induire une aménorrhée thérapeutique dans certaines conditions médicales (endométriose, dysménorrhée invalidante).
  • Ils réduisent le volume des ménorragies fonctionnelles et ont un impact positif sur les dysménorrhées et le syndrome prémenstruel.

Gestion des effets secondaires :

Les céphalées sous contraceptifs hormonaux peuvent indiquer un risque vasculaire artériel nécessitant une prise en charge adaptée. En cas de migraines cataméniales, une prise continue de COEP peut être bénéfique.

Facteurs de risque à réévaluer :

Parmi ces facteurs, on trouve le tabagismeanomalies de la coagulation, âge (surtout après 35 ans). Les utilisatrices doivent être informées des signes de thrombose veineuse ou artérielle.

Risques de Cancer :

  • Augmentation potentielle du risque de cancers du sein, du col utérin et tumeurs bénignes du foie.
  • Effets bénéfiques potentiels sur la survenue du cancer de l’endomètre, de l’ovaire et du cancer colorectal.

Indications d'Arrêt du Traitement :

  • Augmentation significative de la pression artérielle.
  • Survenue ou exacerbation de migraine, céphalées inhabituelles ou sévères.

En conclusion

En conclusion, bien que l'accent soit souvent mis sur les effets secondaires négatifs des contraceptifs oraux combinés (COC), nous ne faisons pas exception ici, il est important de reconnaître également leurs nombreux bénéfices potentiels. Parmi ceux-ci, la réduction du risque de certains cancers, comme ceux de l'endomètre et de l'ovaire, représente un avantage significatif à considérer dans l'évaluation globale de ces méthodes contraceptives.

Consultation en ligne : Découvrez Ludovic Blécot, votre sexologue clinicien

Ludovic Blécot sexologue

La pilule contraceptive est un allié clé de la santé reproductive, mais peut influencer la sexualité si la prescription n'est pas parfaitement adaptée. Avant de changer de pilule, envisagez une consultation avec un sexologue. Un expert peut éclairer les liens entre votre contraception et votre bien-être sexuel, offrant des perspectives et des solutions personnalisées. Prenez rendez-vous pour discuter de vos préoccupations et assurer un choix de contraception qui soutient intégralement votre santé sexuelle et émotionnelle.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Téléconsulter un sexologue pour une thérapie de couple

29 Fév 2024

Womanizer Conseils pour une Utilisation Saine des Stimulateurs Clitoridiens

06 Fév 2024

La gymnastique hypopressive : Que peut-elle vraiment vous apporter ?

23 Jan 2024

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.